Le coin du Boucher

Quelle viande choisir pour des enfants entre 1 et 3 ans ?

 

L’introduction de la viande dans l’alimentation se fait dès le plus jeune âge. Cependant, il existe quelques règles à respecter afin de préserver la santé de votre enfant.

 

Des quantités journalières limitées

De 1 à 2 ans, les enfants ont besoin d'une portion de 20 grammes par jour de protéines, autres que celles apportées par le lait. De 2 à 3 ans, les portions augmentent pour aller de 25 à 40 grammes (environ 2 cuillères à soupe).

La portion est faible en vue de limiter l'apport en protéines, qui dépasse facilement l'apport conseillé. En effet, même si le lien de cause à effet n'est pas complètement démontré, on a observé que les enfants qui consomment trop de protéines avant l'âge de 3 ans, ont plus de risque de développer une obésité. La charcuterie, trop grasse et trop salée, demeure déconseillée, ainsi que les abats. En revanche, les viandes à privilégier pour l’alimentation de votre enfant sont le poulet (en ôtant la peau), le jambon blanc, les escalopes de volaille ainsi que le steak haché à 5% de MG.

 

Le mode de préparation adapté aux enfants

Le mode de cuisson ne doit pas générer de risques sanitaires et de toxicité avec les parties grillées. Ce qui signifie de cuisiner avec peu de graisse, à des températures modérées et assez longtemps pour cuire à cœur. On peut donc préférer la cuisson à la vapeur ou dans des poêles anti adhésives.
La texture de certaines viandes est un frein pour les enfants qui mâchent difficilement. Dans ce cas là, il est tout à fait possible de mixer ou hacher les viandes sans dénaturer leur valeur nutritionnelle. 

 

Quelques règles de prudence

  • Évitez si possible d’acheter la viande déjà hachée. N’hésitez pas à demander au boucher (même celui de grande surface) de hacher le steak devant vous.
  • Si vous hachez la viande vous-même, faites attention à bien nettoyer votre robot
  • Cuisinez la viande rapidement après l’avoir achetée
  • Faire cuire la viande sans ajout de matière grasse
  • La viande ne doit pas être saignante mais bien cuite. En effet, la cuisson (la congélation également) détruit les parasites comme le ténia ou le toxoplasme (responsable de la toxoplasmose).